Le CSAPA Aline VINOT de Perpignan recrute un médecin addictologue (H/F)

Le Centre de Soin, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie Aline Vinot est une structure médico-sociale à gestion hospitalière (Centre Hospitalier de Thuir, Etablissement public spécialisé en santé Mentale).

Le CSAPA recrute un Médecin Addictologue (praticien hospitalier ou contractuel) pour un CDI à temps plein (temps partiel envisageable) inscrit à l’ordre des médecins (DES de Psychiatre ou DES de Médecin Générale) pour participer aux missions suivantes :

Missions

  1. Évaluation des problématiques addictives, mise en place du traitement, suivi du patient et orientation éventuelle
  2. Travail en réseau avec des partenaires extérieurs
  3. Mise en place des actions de prévention et d’éducation thérapeutique dans les services hospitaliers (en hospitalisation complète et en ambulatoire)
  4. Sensibilisation et formation des équipes de soins à l’Addictologie
  5. Coordination de l’équipe pluridisciplinaire
  6. Formation des personnels et des stagiaires, participation aux actions de recherches mises en place par l’équipe
  7. Évaluation de l’activité, démarche qualité
  8. Développement de la filière Addictologie, avec un projet de mise en place de lits de sevrage

Les soins proposés au CSAPA

  • Une unité de consultation avec 15 bureaux équipés (somatique, ECG, TROD, Matériel de RdR…)
  • Une unité de dispensation de traitement de substitution aux opiacés
  • 2 antennes de consultations avancées à Céret et Argelès/mer
  • Ateliers en groupe : entourage, femme et addiction, soin pénalement ordonné, apprivoiser le stress et l’anxiété
  • Une consultation spécialisée chemsex au Cegidd
  • Une Equipe de Liaison et de Soin de Addictologie/Psychiatrie, en cours de déploiement
  • Plateau technique du Centre Hospitalier de Thuir : pharmacie, laboratoire, dentiste, neurologie, sage-femme, ophtalmologue…
  • Des partenariats riches et variés (EMH, CLAT, CEIP, AIDES, Fédération Addiction, 2PAO, Addictopôle, CHU de Montpellier, COREVIH, COHEP…)

L’équipe du CSAPA

  • 2 médecins généralistes (1.1 ETP)
  • 5 psychiatres (1.5 ETP)
  • 2 psychologues (1.6 ETP)
  • 2 assistantes sociales (1 ETP)
  • 5 infirmier·e·s
  • 1 éducateur·rice spécialisé·e (1 ETP)
  • 3 secrétaires (1.8 ETP)
  • 1 pharmacologue (01. ETP)
  • 1 cadre de santé (0.5 ETP)
  • 1 chef de service (0.2 ETP)

Le pôle hospitalier dans lequel vous évoluerez intègre également

  • Le CSAPA Résidentiel l’Oliveraie (Toulouges)
  • Le CSAPA Référent du Centre Pénitentiaire (Perpignan)
  • Le Service Médico-Psychologique Régional (SMPR, Perpignan)
  • L’Equipe Mobile Médico-Psychologique (EMPP, Perpignan)
  • Le Dispositif de Soin et le Centre Resource Pour les Intervenant auprès des Auteurs de Violences Sexuelle (DSAVS et CRIAVS)
  • Une unité d’hospitalisation intersectorielle (CH de Thuir)

Les conditions

  • Géographie : Méditerranée (15min), Pyrénées (1h15), Espagne (00 min), Montpellier (1h30), Toulouse (1h45), Barcelone (2h)
  • Statut : Poste de Praticien Hospitalier ou poste Praticien Contractuel,
  • CDI à temps plein mais un temps partiel est également envisageable
  • Rémunération selon la grille Praticien Hospitalier / plafond règlementaire – Praticien Contractuel

Candidature

Personne à contacter : Dr Régis Bouquié, Chef de Service
CSAPA Aline Vinot, 11 rue Joseph Cugnot
66000 PERPIGNAN
04.30.53.12.99 ou 04 30 95 67 69
regis.bouquie@ch-thuir.fr

L’association Addictions France recrute un médecin (H/F) pour son CSAPA de Toulouse

Dans le cadre d’un remplacement pour congés maternité (jusqu’à fin septembre), l’Association Addictions France Haute-Garonne recrute pour le CSAPA : site principal de Toulouse, un(e) Médecin.

  • Fonction : Médecin
  • Type de contrat : CDD, remplacement congés maternité

Missions

Au sein d’une équipe professionnelle pluridisciplinaire (médecins, infirmiers, psychologues, travailleurs sociaux, secrétaires médico-sociales,
chargé de prévention/formation), sous l’autorité de la Directrice d’établissement et par délégation le chef de service, ce médecin devra :

  • assurer des consultations médicales addictologiques auprès des usagers du CSAPA ;
  • participer aux réunions de synthèse ;
  • travailler en collaboration permanente avec l’équipe pluridisciplinaire (soins et prévention) ainsi qu’avec le réseau des professionnels partenaires de l’établissement.

Conditions

  • Poste à pourvoir le : dès que possible
  • Temps de travail en équivalent temps plein : 0.4 ETP à discuter
  • Rémunération : Selon CC66 – grille de salaire des médecins
  • Qualités : Ecoute, rigueur, discrétion et savoir travailler en équipe
  • Niveau de diplôme : Doctorat en médecine
  • Niveau(x) d’expérience : Débutant
  • Connaissances spécifiques : Addictologie/psychiatrie serait un plus

Lieu d'exercice

Coordonnées complètes du lieu d’exercice du poste :
Site principal du CSAPA 31 21 Bd Silvio Trentin 31200 Toulouse

Modalités

Merci d’envoyer votre candidature à manon.berard@addictions-france.org

 

L’association Addictions France recrute un psychologue clinicien (H/F) dans le Tarn

Suite à l’ouverture prochaine d’un dispositif expérimental, l’Association Addictions France Tarn recrute un psychologue clinicien (H/F) à temps partiel, à 0.40 ETP.

Il/elle aura pour missions

  • De mener des entretiens individuels et motivationnels avec le psychologue/médecin addictologue et/ou un.e IDE.
  • De mettre en place un groupe de paroles animés par le psychologue/médecin addictologue et/ou un.e IDE.
  • De proposer un travail d’accompagnement psychologique auprès des personnes accompagnées
  • De travailler dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire
  • De travailler en collaboration avec les partenaires exerçant sur le dispositif
  • De participer à des réunions partenariales
  • De rendre compte des actions menées

Public concerné

Personnes placées sous mains de justice présentant des problématiques addictives ayant concouru à la commission des infractions et avec une problématique d’exclusion sociale.

Le poste est à pourvoir au 01/09 mais potentiellement au 01/07.

Conditions salariales

  • Salaire en début de carrière : 1257,79 euros brut pour un 0.40 ETP

Modalités de recrutement

Merci d’envoyer votre candidature à van-tan.lo@addictions-france.org

L’association Addictions France recherche un médecin addictologue (H/F) pour son CSAPA de Nîmes et Vauvert

L’association Addictions France pour son Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie un médecin addictologue à temps partiel, en CDD, pour un 0.61 ETP, 21h50 par semaine, sur le site de Nîmes et l’Antenne de Vauvert.

L’activité des CSAPA gérés par l’association s’adresse :

  • Aux personnes ayant une consommation à risque, un usage nocif ou présentant une dépendance à une ou plusieurs substances psychoactives,
  • Aux personnes présentant des addictions sans substance,
  • A leur entourage.

Elle comporte obligatoirement :

  • L’accueil, l’information, l’évaluation médicale, psychologique et sociale de la personne ou de son entourage.
  • Son orientation en fonction des données de l’évaluation.

Descriptif du poste - CDD - temps partiel

La/Le médecin :

  • Assure la prise en charge médicale,
  • Exerce dans le respect du projet d’établissement en tenant compte des différentes recommandations pour la pratique clinique et/ou conférences de consensus,
  • Est habilité à pratiquer tous les actes de diagnostic, de prévention et de traitement,
  • S’appuie de façon efficiente sur les ressources du système de santé, notamment en relation avec le médecin traitant et les autres spécialités, en tenant compte simultanément des problèmes de santé aigus ou chroniques de chaque usager,
  • Adopte une approche centrée sur la personne (dans ses dimensions individuelle, familiale et communautaire) mise en œuvre à l’occasion de consultations personnalisées,
  • Participe aux réunions de travail de l’équipe, échange les seules informations nécessaires à la continuité et à la qualité des soins et de l’accompagnement,
  • Propose, avec l’équipe, une réponse globale aux problèmes de santé.

Compétences attendues sur le poste

  • Diplôme de doctorat en médecine et inscription au Conseil de l’Ordre des médecins
  • Qualités : écoute, rigueur, discrétion et savoir travailler en équipe
  • Débutant.e accepté.e
  • Appétence pour l’addictologie et le travail d’équipe.

Conditions salariales

  • Rémunération selon CC66 – grille de salaire des médecins spécialistes, selon reconnaissance de la spécialité.
  • Tickets restaurants
  • Congés trimestriel

Les plus du poste

  • Une équipe pluridisciplinaire et binôme avec la médecin des sites de Nîmes et Vauvert,
  • Flexibilité dans l’organisation du temps de travail : 2 journée à Nîmes et 1 journée à Vauvert
  • Les sites sont géographiquement situés sur des lieux permettant un accès facile aux Cévennes au Pont du Gard ou encore aux villes d’Arles, d’Orange et Avignon,
  • Le CSAPA est bien implanté sur les territoires et s’inscrit pleinement dans une vie associative riche et dynamique sur des territoires en développement.

Candidature

Personnes à contacter : 

Présentation en avant-première du livre « Sa première cuite. Manuel de prévention positive autour de l’alcool » le 13 juin de 14h à 16h

L’association Addictions France des Hautes Pyrénées, avec le soutien de Inkipit, a le plaisir d’inviter les professionnels (les) œuvrant dans les domaines de l’éducation, de la santé (…) à :

 Une conférence participative animée par Guylaine Benech (sociologue, spécialiste des questions de l’alcool et des jeunes), autrice de l’ouvrage “Sa première cuite. Manuel de prévention positive autour de l ‘alcool”.

Cet évènement se déroulera le 13 juin 2024 de 14h à 16h à l’institut de formation Inkipit situé au 2 rue Morane Saulnier zone Bastillac à Tarbes.

 Attention, les places sont limitées. (50 personnes maximum)

 Dans un souci d’organisation, veuillez confirmer votre participation avant le 07/06/2024 au mail suivant : occitanie65@addictions-france.org

 Note : Une intervention à destination du grand public aura lieu également le 13 juin 2024 à Lourdes de 18h30 à 20h30. Le lieu reste à confirmer.

Premières ivresses

  • Que dire ?
  • Que faire ?
  • Comment parler d’alcool avec un adolescent ?
  • Comment savoir si un jeune est en difficulté avec l’alcool, ou avec une autre addiction ?

Une conférence participative

Une conférence participative de Guylaine Benech, sociologue spécialiste des questions de l’alcool et des jeunes, autrice de l’ouvrage “Sa première cuite. Manuel de prévention positive autour de l’alcool”.

Illustration ©Sa première cuite

Convivial et interactif

Cet après-midi convivial et interactif s’adresse aux professionnels (les) et aux futurs professionnels (les).

Le PETR Grand Quercy recrute un coordinateur (H/F) de son Contrat Local de Santé

Le PETR Grand Quercy recrute un coordinateur ou une coordinatrice de son Contrat Local de Santé pour une durée d’un an renouvelable jusqu’à 6 ans en Contrat de Projet. 

 

CARACTERISTIQUES DU POSTE

  • Définition du poste : Coordinateur ou coordinatrice du Contrat Local de Santé du Grand Quercy
  • Contrat : Contrat de Projet du 1er septembre 2024 au 31 août 2024, à temps plein, 35h hebdomadaire renouvelable jusqu’à 6 ans.
  • Rémunération : selon la grille indiciaire de la fonction publique territoriale, catégorie A, en référence au cadre d’emploi des attachés
  • Avantages sociaux : CNAS (Comité National d’Action Sociale)
  • Lieu de travail : poste basé à Cahors (46000) – déplacements sur le territoire du Grand Quercy et hors du territoire.

CONTEXTE

  • Le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) Grand Quercy est né en juin 2015 et couvre la zone d’emploi de Cahors. Territoire de projet et structure territoriale collaborative entre collectivités, il a pour objet de définir les conditions d’un développement économique, écologique, culturel et social dans son périmètre. Le Grand Quercy regroupe 148 communes, au sein de 7 EPCI, les Communautés de communes Causse de Labastide-Murat, Cazals-Salviac, Pays de Lalbenque-Limogne, Quercy Blanc, Quercy-Bouriane, Vallée du Lot et du Vignoble et la Communauté d’agglomération du Grand Cahors. Il compte 93 928 habitants.
  • En avril 2017, le PETR Grand Quercy sollicitait l’ARS afin de développer sur son territoire un CLS. Dans la continuité d’un diagnostic territorial de santé, le 11 juillet 2018, l’ARS Occitanie et la collectivité du PETR Grand Quercy, se sont engagées par la signature d’un premier contrat de préfiguration permettant la mise en place d’une coordinatrice du CLS du Grand Quercy. Le recrutement de cette coordinatrice à permis de décliner les axes principaux en priorités opérationnelles par le biais d’une concertation territoriale. Le Contrat Local de Santé (CLS 1) du PETR Grand Quercy a donc été signé le 03 juillet 2019 pour une durée de 5 années. Arrivé à son terme le 3 juillet 2024, le contrat fera l’objet d’un avenant le prolongeant jusqu’au 31 décembre 2024. L’objectif est de signer le nouveau Contrat Local de Santé (CLS 2) début janvier 2025 pour une durée de 5 ans.
  • Par ailleurs, le PETR anime différents programmes et dispositifs : Contrat de relance et de transition écologique, Contrat Territorial Occitanie, programme LEADER, Charte forestière de territoire, action culturelle.

DESCRIPTION DES MISSIONS

  • Mission générale du poste : Placé sous l’autorité du directeur des moyens généraux et des politiques contractuelles, le coordinateur aura pour mission d’assurer et d’être garant de la mise en œuvre du Contrat Local de Santé (CLS) et du Conseil Local de Santé Mentale (CLSM)du Grand Quercy.
  • Missions spécifiques : Assurer l’ingénierie de projet : élaborer, animer et piloter, au sein du PETR du Grand Quercy la mise en œuvre du Contrat Local de Santé et du Conseil Local de Santé Mentale en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et les divers acteurs impliqués dans le projet.
  •  

Mise en oeuvre du contrat CLS II, le coordinateur aura pour mission :

  • D’organiser et de mettre en oeuvre les réunions de travail sur le territoire (en concertation avec l’équipe projet du CLS) afin de décliner et rendre opérationnelles les orientations stratégiques du CLS II.
    Les fiches actions du CLS II seront précisées et déclinées pour leur mise en oeuvre opérationnelles. Il s’agira de la feuille de route pour le coordinateur sur la durée du contrat. La mission principale sera de garantir la mise en oeuvre du programme d’actions avec le pilotage direct de certaines fiches et d’apporter aux acteurs locaux une expertise en ingénierie de projet.
    Coordonner l’ensemble du contrat (fiches en gestion propre et actions des autres pilotes).
    Participer à l’évaluation des actions du CLS II (bilan semestriel auprès de la Délégation Départementale de l’ARS et animation du comité de pilotage de suivi tous les 12 mois).
    Participer aux rencontres régionales ou départementales des Contrats Locaux de Santé organisées par l’ARS.
  • Porter la démarche de labellisation du CLSM Grand Quercy par l’ARS Occitanie.
    Rendre compte à la DD ARS 46, au Grand Quercy et en comité de pilotage de l’état d’avancement de la mise en oeuvre du CLS II et du CLSM. Proposer des pistes d’actions, des outils adaptés face aux besoins du territoire en matière de santé.
  • Politique de la Ville – pilier cohésion sociale (volet santé) du contrat de ville de Cahors :
    Mettre en place un temps de travail récurant entre le CLS et la collectivité en charge de la politique de la ville (CAGC)
    Développer des actions de santé de proximité sur ce territoire (quartiers prioritaires de la politique de la Ville : Terre Rouge, Croix de Fer, Sainte Valérie).

PROFIL

Compétences requises : 

  • Titulaire d’un diplôme (de niveau bac +4 minimum) dans les domaines de la gestion de projet, la santé publique et/ou le développement territorial,
  • Maîtrise de l’ingénierie de projet (conduite, évaluation de projet…),
  • Maîtrise de la démarche de diagnostic territorial en santé,
  • Maîtrise des techniques d’animation de groupe et d’animation de réunion,
  • Connaissance du monde associatif et du fonctionnement des collectivités territoriales,
  • Maîtrise de la capacité de synthèse orale (animation) et écrite (production de livrables),
  • Permis B.

Savoir faire : 

  • Maîtrise des outils informatiques,
  • Capacité à élaborer des outils de suivi d’analyse et d’évaluation,
  • Aptitudes rédactionnelle et organisationnelle,
  • Maîtrise de la gestion partenariale.

Savoir être

  • Excellente qualité relationnelle (rôle de médiation),
  • Excellente capacité au travail d’équipe,
  • Excellente capacité d’adaptation (et au changement),
  • Sens de l’organisation,
  • Rigueur et respect des procédures,
  • Être force de proposition, faire preuve d’initiatives et d’autonomie au quotidien,
  • Savoir rendre compte,
  • Dynamisme et implication,
  • Disponibilité,
  • Sens du service public et discrétion, confidentialité.

MODALITES DE RECRUTEMENT

  • Date limite de dépôt des candidatures : 14/06/2024
  • Adresser une candidature et curriculum vitae à l’attention de Monsieur le Président, par courrier postal ou courrier électronique :
    PETR GRAND QUERCY – 125 rue des Thermes 46000 CAHORS – pcaparroy@grandquercy.fr
  • Poste à pourvoir : à partir du 1er septembre 2024
  • Pour plus de renseignements : 05 65 30 64 29
GT32 : Journée Gersoise – Cas cliniques

​La 2PAO organise une journée de rencontre gersoise entre les structures du secteur de l’addictologie, le jeudi 04 Juillet 2024 de 10h à 16h.

​Cette journée sera l’occasion de mieux connaitre les actions, les dispositifs des structures, la couverture territoriale du département et ainsi de favoriser les dynamiques et les projets communs en addictologie sur le territoire.

Afin d’alimenter les échanges de l’après-midi, vous pouvez également nous transmettre les cas cliniques réels anonymisés ou fictifs qui posent questions sur votre département via le formulaire ci-dessous.

Date limite de soumission de vos cas cliniques le 07 Juin 2024

Pour nous transmettre vos cas cliniques vous avez 2 possibilités :

Soit saisir votre contenu dans la zone ci-dessous prévue pour cet effet, soit nous envoyer un fichier contenant vos données.
Si vous ne parvenez pas à envoyer votre document, vous pouvez l'envoyer directement à l'adresse suivante :
romain.magliola@2pao.fr
L’unité d’addictologie du CH du Bassin de Thau recherche un médecin (H/F)

Chers médecins,

A l’unité d’addictologie du CH du Bassin de Thau nous sommes à la recherche d’un médecin pour compléter notre équipe (temps de travail à discuter).

Si vous souhaitez diversifier votre activité et avez un attrait pour l’addictologie, n’hésitez pas à me contacter.

Nous sommes une équipe dynamique, pleine d’idées et avons besoin de temps médical pour mener à bien nos nouveaux projets. Le poste consisterait à réaliser des consultations de tabacologie/addictologie, réaliser des fibroscan, animer des groupes de patients, participer à l’équipe de liaison en addictologie.

SI vous êtes motivé par le projet, voici mes coordonnées : mtiberghien@ch-bassindethau.fr

A bientôt,

 

Margaux Tiberghien.

CH du Bassin de Thau - Sète

Communication de la ville de Nîmes sur les dangers du protoxyde d’azote

Qu'est-ce que le « gaz hilarant » ou « proto »

Le « gaz hilarant » ou « proto », est un gaz incolore, le protoxyde d’azote. De saveur légèrement sucrée, il est utilisé notamment en milieu hospitalier en tant qu’analgésique (molécule : N2O), ou en patisserie, stocké dans des cartouches pour siphon à chantilly ou des aérosols.

Un usage détourné notamment chez les jeunes

Son usage détourné notamment chez les jeunes dans un contexte récréatif ou festif amène sa consommation à être banalisée : les consommateurs inhalent le gaz par le biais d’un ballon, après avoir « cracké » la cartouche pour l’ouvrir. L’inhalation de protoxyde d’azote procure rapidement une ivresse légère, des fous rires incontrôlables, distorsions auditives ou visuelles et une sensation de flottement. Ces effets sont de courte durée, de l’ordre de quelques minutes.

Pourtant, cet usage n’est cependant pas sans risques :

Risques immédiats :

  • Maux de tête,
  • nausées,
  • asphyxie par manque d’oxygène,
  • brûlures,
  • vertiges, désorientation,
  • perte de connaissance, chutes.

La consommation répétée de protoxyde d’azote, même à faible dose, peut entraîner des atteintes neurologiques irréversibles.

L'impact environnemental

Après avoir inhalé le gaz, les cartouches vides sont souvent abandonnées en dépôt sauvage ou sur des lieux de fêtes isolés. Ces déchets sont des déchets dangereux qui nécessitent une collecte et un traitement spécifiques. En effet, la pression du protoxyde d’azote dans les bouteilles est dix fois supérieure à celle des bouteilles de gaz classiques, pouvant entrainer des explosions violentes, et n’ont donc rien à faire dans les poubelles de déchets ménagers.

A Nîmes :

  • Une centaine de bouteilles sont récupérées chaque semaine,
  • Le cout du traitement pour la collectivité est de 18 € TTC par bouteille !

Que dit la loi ?

Rappel
La loi n° 2021-695 du 1er juin 2021 tendant à prévenir les usages dangereux du protoxyde d’azote, établit un cadre protecteur en prévoyant :

  • L’interdiction de vendre ou d’offrir du protoxyde d’azote aux mineurs, quel que soit le conditionnement, dans tous les commerces ; les lieux publics et sur internet. La violation de cette interdiction est punie de 3 750 € d’amende;
  • Le fait de provoquer un mineur à faire un usage détourné d’un produit de consommation courante pour en obtenir des effets psychoactifs est un délit puni de 15 000 € d’amende.
  • L’interdiction de la vente ou de l’offre, y compris aux personnes majeures, dans les débits de boissons et les débits de tabac (3 750 € d’amende)
  • Les sites de commerce électronique doivent spécifier l’interdiction de la vente aux mineurs de ce produit sur les pages permettant de procéder à un achat en ligne de ce produit, quel que soit son conditionnement (3 750 € d’amende)
  • Il est également interdit de vendre et de distribuer tout produit spécifiquement destiné à faciliter l’extraction de protoxyde d’azote, tels que les « crakers » et les ballons (3 750€ d’amende).
  • Les agents de police municipale disposent au titre du R. 15¬33¬29¬3 du Code de procédure pénale, de la possibilité de constater des infractions relatives au dépôt illégal de déchets, ordures et autres matériaux sur la voie publique, en vertu des articles R.633¬6 et R. 644¬2 du Code pénal , punies d’un montant maximal de 450 et 750 €.

Que faire et dans quels cas ?

  • Vous trouvez une cartouche : je le signale à la Direction du cadre de vie  au 04 66 70 80 71, par Signalement sur la e-démarche ou sur l’application mobile de la Ville
  • En cas de symptômes inhabituels après consommation, en cas d’urgence, prévenir les secours 15 ou 18
  • En cas de difficulté à contrôler et à stopper votre consommation, consultez un médecin ou une structure spécialisée dans la prise en charge des addictions, telle qu’une consultation jeunes consommateurs qui propose un service, gratuit et confidentiel, d’accueil, d’écoute, de conseil et, si nécessaire, une orientation : 0 800 23 13 13 – Drogues Info Service (drogues-info-service.fr)
 
 

« Taper un ballon, c’est éclaté », une campagne de communication de la ville de Nîmes

SOURCE : Lire l'intégralité de l'article sur le site officiel de la ville de Nîmes

« CRIAVS » La BOAT, une boîte à outils pour prévenir les violences sexuelles

Les violences sexuelles constituent un enjeu majeur pour la santé publique à l'échelle mondiale. Elles sont universelles et affectent tous les individus, en particulier les individus en situation de vulnérabilité.

A Montpellier, une équipe du CHU, le CRIAVS-LR, spécialisée dans les violences à caractères sexuel et sexiste, a créé, avec ses partenaires, une boîte à outils de prévention : la BOAT.

Le CRIAVS a pour mission de diminuer l’incidence et la fréquence des violences sexuelles. C’est la raison pour laquelle, en se basant sur un inventaire des outils francophones existants, il a été mis en place une BOîte A ouTils de prévention des violences à caractères sexuel et sexiste : la BOAT. Cette BOAT s’adresse à tous les professionnels de l’enfance et de l’adolescence, depuis l’âge de 5 ans jusqu’à l’âge de 18 ans. Les infirmiers en milieu scolaire, les enseignants, les éducateurs, les animateurs sportifs, et toutes les personnes qui interviennent directement auprès des mineurs seront les candidats privilégiés pour participer à ce projet de prévention avec la BOAT.

De cette manière, l’objectif principal et direct est d’atteindre les adultes, ainsi que tous les professionnels de l’enfance. Cependant, l’objectif final et indirect est de toucher tous les enfants qui pourront profiter des effets de la BOAT.

La BOAT offre aux experts des solutions pour mettre en place des mesures de prévention efficaces des violences à caractères sexuel et sexiste, en fournissant aux enfants des compétences qui contribuent à diminuer cette fréquence des violences à caractères sexuel et sexiste.

La BOAT ne vise pas à traiter les violences sexuelles de manière frontale, directe, mais plutôt de manière indirecte en accompagnant les jeunes, en mettant en valeur leur potentiel, leur savoir-être, leurs compétences, afin qu’ils n’aient jamais besoin d’utiliser les violences ni d’en être victimes.

La BOAT encourage la collaboration et la communication en utilisant divers outils amusants, tels que des jeux de rôle, de la détente, des quiz et des récits.

L’association Clémence Isaure recherche un éducateur spécialisé prévention (H/F)

Au sein de l’Association Régionale Clémence Isaure, l’éducateur spécialisé du pôle « prévention des addictions » assurera les missions suivantes : 

 

Missions de prévention liées aux interventions au sein des établissements scolaires

  • Contribuer à créer des séquences participatives et interactives sur les addictions et les conduites à risques auprès d’adolescents et / ou des jeunes adultes.
  • Mettre en œuvre et animer des programmes de prévention, information (Unplugged / Axe Sud).
  • Animer des interventions auprès de petits (15 élèves) ou grands groupes (jusqu’à 30 élèves).

Missions de prévention et de Réduction Des Risques et des Dommages (RdRD) liées aux quartiers en Politique de la Ville

  • Réaliser et créer des actions innovantes de prévention auprès des jeunes et des familles en collaboration avec les acteurs des territoires : Ateliers collectifs d’information et de prévention, action ponctuelle, projet participatif.
  • Aller vers : Réaliser du « travail de rue », temps de présence socio-éducative, en collaboration avec les acteurs de territoire. Le travail de rue est une démarche éducative et sociale qui consiste à aller vers les personnes dans leur milieu. C’est une action qui s’inscrit sur le long terme. La présence sociale s’organise dans des espaces d’accueil plus ou moins formalisés que les jeunes occupent. L’ensemble des pratiques sont imprégnées de cette présence car c’est le seul mode d’action permettant de nouer des relations avec un milieu qui n’en fait pas spontanément la demande. C’est le moyen privilégié d’atteindre un public entretenant des rapports difficiles avec les institutions. L’éducateur spécialisé dispose de nombreuses possibilités pour effectuer ce type d’intervention. Elles lui permettent de s’ajuster à la particularité du territoire sur lequel il exerce sa mission.
  • Sensibilisation des professionnels aux addictions.
  • Informer et orienter les jeunes (et / ou leur entourage).
  • Participer aux réunions partenariales.
  • Animer des Consultations Jeunes Consommateurs de proximité (CJCP) en direction du public cible.

 

Missions relatives au fonctionnement du pôle prévention

  • Participer aux temps de réunions et de travail en équipe,
  • Proposer des orientations de travail et des projets en fonction des besoins identifiés,
  • Assurer un reporting régulier des actions afin d’assurer le suivi et le pilotage des actions,
  • Contribuer à réaliser les différents écrits (rapport d’activité, fiche action, compte rendu etc.).

 

Compétences recherchées

  • Diplôme d’éducateur spécialisé obligatoire, formation et/ou expérience dans le champ des addictions souhaitées,
  • Motivation pour la prévention et la réduction des risques,
  • Expérience auprès d’un public adolescents, jeunes majeurs,
  • Capacité d’organisation et de travail seul.e et/ou en équipe, autonome, prises d’initiatives,
  • Rigueur et qualités relationnelles,
  • Capacités d’accueil et d’écoute,
  • Rendre compte de son activité,
  • Maîtrise de l’informatique et du pack office,
  • Sens des responsabilités,

 

Savoir-faire

L’éducateur spécialisé porte une grande attention aux problèmes sociaux et humains, notamment concernant le champ des conduites addictives. Il apporte un accompagnement défini pour la réinsertion. Il tient compte des ressources, projets et réseaux internes et externes à l’institution et les mobilise pour la réalisation d’actions ou activités avec les partenaires pertinents de sa mission.

Conditions de travail

  • Contrat de travail : CDI
  • Spécificités du poste : Poste à temps plein, horaires de travail qui peuvent être variables (après 17h), exceptionnellement travail le samedi pour des actions ponctuelles.
  • Durée hebdomadaire : 35 h,
  • Salaire : Convention collective du 15 mars 1966 avec reprise d’ancienneté,
  • Expérience : 2 ans minimum,
  • Lieu de rattachement : CSAPA, 42 rue des Champs Elysées, 31500 Toulouse, métro Marengo,
  • Permis B obligatoire et véhicule personnel indispensable (déplacements dans la région, prise en charge des frais kilométriques).

Envoyer CV + Lettre de motivation par mail :

Madame la Directrice – Association Régionale Clémence Isaure

42 rue des Champs Elysées

31500 TOULOUSE

sabine.benvenuto@clemence-isaure.org

 

L’association Addictions France recherche un chargé de prévention (H/F) dans le Gard

L’Association Addiction France recherche pour son CSAPA -Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie- un.e chargé.e de prévention à temps partiel, dans le cadre d’un congé maternité, en CDD, à compter d’Août 2024, pour un 0.60 ETP, 21h par semaine, sur le département du Gard.

L’activité des CSAPA gérés par l’association s’adresse :

  • Aux personnes ayant une consommation à risque, un usage nocif ou présentant une dépendance à une ou plusieurs substances psychoactives,
  • Aux personnes présentant des addictions sans substance,
  • A leur entourage.

Elle comporte obligatoirement :

  • L’accueil, l’information, l’évaluation médicale, psychologique et sociale de la personne ou de son entourage.
  • Son orientation en fonction des données de l’évaluation.

Descriptif du poste - CDD - temps partiel

Vos missions seront d’intervenir auprès de différentes structures (établissements scolaires, missions locales, milieu pénitentiaire, structures médico-sociales accueillant des publics vulnérables, entreprises, etc.) :

  • Mettre en place des actions de prévention qui pourront prendre plusieurs formes (animations collectives, tenues de stands, création d’outils, accompagnement méthodologique, …), travailler en lien avec les partenaires actuels de l’association et développer de nouveaux partenariats.
  • Transmettre des connaissances en addictologie sur la base de méthodes et d’outils interactifs (séances d’information, de débats, animations de groupes, etc.). Induire une modification des comportements des publics en suscitant un questionnement et une réflexion sur les représentations, les consommations et les comportements.
  • Maîtriser des concepts en promotion de la santé, et contribuer au développement des compétences psychosociales,
  • Développer, élaborer les projets de prévention en addictologie et en promotion de la santé.

Profil recherché

  • Bac+ 3 – de préférence en lien avec le domaine de la santé publique
  • Qualités relationnelles et humaines
  • Disponibilité
  • Travail en équipe pluridisciplinaire
  • Capacité rédactionnelle/qualité de synthèse
  • Permis B

Conditions salariales

  • Rémunération selon CC66 – grille de salaire des chargées de prévention, selon reconnaissance de la spécialité.
  • Tickets restaurants – Congés trimestriels (6 jours)

Les plus du poste

  • Une équipe pluridisciplinaire dont 2 collègues chargées de prévention
  • Flexibilité dans l’organisation du temps de travail
  • Les sites sont géographiquement situés sur des lieux permettant un accès facile aux Cévennes, au Pont du Gard ou encore aux villes d’Arles, d’Orange et Avignon,
  • Le CSAPA est bien implanté sur les territoires et s’inscrit pleinement dans une vie associative riche et dynamique sur des territoires en développement.

Modalités de recrutement

Personne à contacter : Marion REYNAUD – directrice d’établissement – marion.reynaud@addictions-france.org