Les NPS
Nouveaux produits de synthèse
Vous êtes ici : Accueil » Ressources en addictologie » La vie avec les drogues » NPS – Nouveaux produits de synthèse

NPS : nouveaux produits de synthèse

Chimique, pas cher, mais sans garantie

Cannabinoides, cathinone, méthoxamine, etc… 222 nouvelles molécules sont apparues en France depuis l’apparition des premiers produits de synthèse.

Cependant, ces nouveaux produits n’ont pas vraiment d’effets nouveaux, puisque l’on sait qu’en termes d’effets on tourne un peu en rond. Les NPS dont la structure chimique imite celle des drogues traditionnelles (cocaïne, amphétamine, cannabis, kétamine) tentent, avec plus ou moins de succès, d’en reproduire les effets. Les NPS sont faciles à fabriquer, ils sont trop nombreux pour être tous assez connus.

Ils ne sont donc pas tous interdits et leur toxicité n’est, pour beaucoup, pas encore documentée. Ils s’achètent sur des sites de vente en ligne (il y en avait une centaine en 2013) les usagers ne courent ainsi pas les risques inhérents à l’achat de drogues dans la rue.

Ceux qui les consomment sont surtout des usagers proches de l’espace festif, habitués à la consommation de produits psychoactifs, usagers de type geek.

 

Il y a aussi  des « consommateurs avertis », pionniers autant que chercheurs, qui font les choses « sérieusement ». Et bien sûr, tous les autres, au gré des opportunités, peu de toxicomanes traditionnels mais des jeunes en situation précaire à cause du prix peu élevé.

Médiathèque

Retrouver tous les documents dans notre médiathèque