Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Méthadone : les précautions à prendre pour éviter le surdosage – ANSM

Méthadone : les précautions à prendre pour éviter le surdosage – ANSM

Les signalements d’hospitalisations et de décès liés à un surdosage en méthadone chez les usagers de drogues continuant de progresser, nous rappelons les règles de bon usage de la méthadone qui permettent d’éviter ces surdosages.
Nous rappelons également l’intérêt d’avoir systématiquement avec soi un kit de naloxone prête à l’emploi. Administré rapidement, cet antidote permet de bloquer temporairement les effets d’une overdose à un opioïde tel que la méthadone, dans l’attente d’une prise en charge d’urgence par une structure médicale.

Chlorhydrate de méthadone APHP et Méthadone AP-HP sont les médicaments à base de méthadone indiqués dans le traitement de substitution des pharmacodépendances majeures aux opioïdes, dans le cadre d’une prise en charge médicale, sociale et psychologique chez les adultes et les adolescents de plus de 15 ans.

Leur utilisation croissante témoigne d’une amélioration de la prise en charge des usagers de drogues. Comme les autres traitements de substitution aux opioïdes, la méthadone contribue aussi à prévenir la transmission des infections virales (VIH, hépatite B et hépatite C).

Cependant, les risques connus et potentiellement mortels de surdosage et d’usage détourné associés à la méthadone ont conduit à mettre en place des conditions de prescription et de délivrance particulières pour les médicaments qui en contiennent, ainsi que des documents d’information destinés à réduire ces risques et une surveillance renforcée en addictovigilance par l’ANSM et son réseau (CEIP-A) depuis plus de 10 ans.

Le suivi national d’addictovigilance de la méthadone met en évidence une augmentation des hospitalisations et des décès liés à un surdosage en méthadone (3,4 décès pour 1000 usagers dans l’enquête DRAMES de 2020 vs 2,8 décès pour 1000 usagers dans celle de 2019).