Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Résultats d’enquêtes pharmacodépendance-addictovigilance

Résultats d’enquêtes pharmacodépendance-addictovigilance

Rapports des enquêtes de pharmacodépendance et addictovigilance réalisées au niveau national concernant les sujets suivants :
L’Agence a mis en place depuis le 1er juillet 2003, un dispositif d’observation prospectif et permanent pour recenser tous les cas enregistrés de soumission chimique avec identification et dosage des substances en cause. Cette enquête annuelle permet d’identifier les substances en cause, de mieux définir les contextes des agressions, le modus operandi des agresseurs et d’évaluer les conséquences cliniques de la prise du produit. Le réseau des CEIP-A est chargé de collecter ces cas, en collaboration avec les Centres Régionaux de Pharmacovigilance et les Centres antipoison, mais aussi avec les différents intervenants dans la prise en charge des victimes (les urgences médico-judiciaires, les urgences générales, les laboratoires de toxicologie hospitaliers, les services de police et de gendarmerie et le Ministère de la Justice).

Le système de recueil annuel ASOS collecte l’opinion de pharmaciens d’officine pendant une semaine sur la prescription d’antalgiques stupéfiants. Il vise également à :

  • décrire la population traitée par antalgiques stupéfiants
  • décrire les modalités d’utilisation des antalgiques stupéfiants
  • évaluer le respect des règles de prescription et comparer les données recueillies.

Ces informations sont recueillies auprès de pharmaciens d’officine par le réseau des CEIP-A.

L’enquête DRAMES, mise en place depuis 2005 , s’appuie sur le recueil annuel d’experts toxicologues analystes volontaires.
Elle permet :

  • de recueillir les cas de décès liés à l’usage abusif de substances psychoactives,
  • d’identifier les substances psychoactives impliquées (qu’il s’agisse de médicaments ou de drogues illicites), d’évaluer leur dangerosité
  • d’estimer l’évolution du nombre de ces décès.

L’enquête DTA, mise en place depuis 2013, s’appuie sur le recueil annuel d’experts toxicologues analystes volontaires.
Elle permet :

  • de recueillir les cas de décès liés à l’usage de médicaments antalgiques
  • d’identifier les médicaments impliqués,
  • d’évaluer leur dangerosité
  • d’estimer l’évolution du nombre de ces décès.

OPEMA est une enquête pharmacoépidémiologique nationale transversale conduite auprès d’un réseau de médecins généralistes recruté et animé par les CEIP-A.
Son objectif principal est de recueillir des informations sur :

  • les caractéristiques socio-démographiques,
  • les consommations de produits
  • l’état de santé des patients suivis en médecine de ville, usagers de substances actives illicites ou de médicaments détournés de leur usage thérapeutique ou sous traitement de substitution de la dépendance aux opiacés.

Cette enquête complète les dispositifs déjà existants, en particulier OPPIDUM.

OPPIDUM est une enquête annuelle de pharmacosurveillance et de veille sanitaire sur les substances psychoactives, réalisée auprès de différentes structures telles que les CSAPA, CAARUD, unités de soins en milieu carcéral, équipes hospitalières de liaison, de consultations ou d’hospitalisations.
Tous les sujets présentant une pharmacodépendance à une ou plusieurs substances ou qui sont sous traitement de substitution sont inclus.

Cette étude permet :

  • de surveiller l’évolution de la consommation de psychotropes
  • d’alerter les autorités sanitaires sur l’utilisation de nouveaux produits ou nouvelles voies d’administration ainsi que sur les associations potentiellement dangereuses.

OSIAP est une enquête annuelle qui permet d’identifier les médicaments qui font l’objet d’une demande auprès des pharmaciens via un support de prescription faux, falsifié ou comportant des anomalies. Ce système est alimenté par les réseaux sentinelles de pharmaciens d’officine, animés localement par les CEIP-A et leurs centres correspondants.

Elle permet :

  • d’identifier les médicaments détournés à partir d’ordonnances falsifiées présentées en pharmacie d’officine
  • de déterminer le “palmarès” des médicaments les plus détournés aux niveaux régional et national par rapport aux chiffres de vente.

Ce système est un des composants du dispositif TREND. (Dispositif français d’observation en continu des Tendances Récentes et Nouvelles Drogues mis en place par l’OFDT).
SINTES vise à apporter une meilleure connaissance du contenu toxicologique des drogues illicites à travers :

  • un volet observation (synthèse des données d’analyses toxicologiques des produits saisis, et mise en œuvre de recueils spécifiques auprès d’usagers)
  • et un volet veille (avec notamment l’analyse toxicologique de produits nouveaux ou à l’origine d’effets inattendus).